UTILISATION DES HUILES ESSENTIELLES - AROMATHERAPIE - AROMACHOLOGIE

Les huiles essentielles n'ont pas de barrière. Elles peuvent être utilisées par voie percutanée (sur la peau), respiratoire (diffusion atmosphérique), et digestive (per os). Dans chaque cas, des précautions doivent être prises, variant d'une huile essentielle à l'autre et d'un individu à l'autre.

Gardez à l'esprit l'effet cumulatif des absorptions toutes voies confondues.

Précautions majeures à respecter:

- Ne jamais injecter d'huile essentielle (pure ou en complexe) par voie intra-veineuse ou intramusculaire.

- N'utiliser que des huiles essentielles biologiques 100% pures et naturelles. L'extraction de plantes certifiées bio est un gage de qualité. Les plantes biologiques sont en effet exemptes de pollution agricole: engrais synthétiques, pesticides et désherbants. Ces derniers passent à la distillation et altèrent les extraits (huiles essentielles, hydrolats et eaux florales). 98% des plantations industrielles sont forcées aux engrais et désherbées chimiquement, favorisant ainsi l'apparition de maladies jusqu'alors inconnues, contre lesquelles on lutte à grands renforts de pesticides de synthèse hautement toxiques comme le lindane! Des expériences ont prouvé qu'une simple adjonction de sels minéraux solubles dans le sol est succeptible de modifier nettement la composition physico-chimique d'une huile essentielle. Il existe des crus de plantes; des variations de qualité, parfois considérables, sont constatées sur des terroirs distants seulement de quelques kilomètres. Il est donc évident qu'une certification claire du mode de croissance ou de culture est indispensable pour s'assurer l'utilisation d'un produit revitalisant et non d'un poison insidieux.

- La plus grande prudence doit être observée par les individus présentant un terrain allergique (personnel ou familial); tout particulièrement dans le cadre d'une utilisation cutanée ou respiratoire.

- Les allergies respiratoires et en particulier les états asthmatiques, constituent des contres indications à l'utilisation d'huiles essentielles par diffusion atmosphérique. Seuls les hydrolats sont alors utilisables.

- Garder à l'esprit la neurotoxicité des huiles essentielles riches en cétones et en lactones, et l'effet cumulatif des absorptions toutes voies confondues.

- Tenir compte de l'agressivité des huiles essentielles riches en phénols et/ou en aldéhydes sur la peau et les muqueuses; et choisir les excipients adaptés et les concentrations adéquates.

- Ne jamais verser d'huile essentielle dans l'eau, mais les solubiliser dans un excipient approprié. N'étant pas hydrosolubles, les huiles essentielles utilisées de cette mannière entraînent une irritaion des tissus.

- Eviter toute exposition au soleil dans les heures qui suivent l'application ou la prise per os d'une huile essentielle photosensibilisante.

- Ne jamais laisser les flacons d'huiles essentielles à la portée des enfants.

- En cas d'absorption accidentelle, faire ingérer (et si possible faire vomir) de l'huile végétale (1 à 3 cuillères à soupes) d'olive, tournesol, etc... Ne jamais faire boire d'eau.

- Les projections occulaires imposent d'urgence d'essuyer l'oeil avec un coton largement imbibé d'huile végétale pure, ou de répandre une ou plusieurs gouttes de cette dernière sur le globe occulaire.

Il est d'ailleurs souhaitable de joindre systématiquement un flacon d'huile végétale à la trousse d'huiles essentielles afin de disposer d'une parade immédiate.

- L'huile essentielle de Menthe poivrée ne doit jamais être appliquée sur une zone cutanée étendue (réaction glacée).

- Les zones ano-génitales, les yeux et le conduit auditif, ne doivent jamais faire l'objet d'applications d'huiles essentielles pures. Les creux axillaires, les plis inguinaux, le visage, exigent une prudence particulière.

- Pour toutes les voies d'absorption et tout particulièrement pour la voie orale, employer des excipients appropriés. Ne prendre les huiles essentielles pures (ou sur un morceau de sucre qui ne les disperse pas) per os, qu'exceptionnellement et sur de très courtes durées; éviter cette forme d'absorption sur estomac vide et chez les individus atteints d'affections inflammatoires des voies digestives hautes.

UTILISATION DES HYDROLATS - HYDROLATHERAPIE

Les hydrolats s'utilisent aussi bien par voie externe que par voie interne. Ils peuvent se prendre sous forme de tisanes, c'est à dire mélangés à de l'eau tempérée, en spray oral, par gargarisme, par gouttes ou comme tonique cutané.


Contactez-nous

Tél. :06 16 38 54 87

Contacter notre service client

Newsletter